• Ce gourmet qu’était le grand pianiste Artur Rubinstein composait ses programmes comme un menu : du hors-d’œuvre pour ouvrir l’appétit aux volutes envoûtantes d’un grand cigare en final. Quand le chef Zubin Mehta lui a demandé dans quel ordre il souhaitait aborder son concert, par Saint-Saëns ou par Beethoven, Rubinstein a répondu: « Par Beethoven! On va d’abord à l’église et ensuite au bordel! » (Source : Télérama N° 2773, 20.10.99; Bernard Mérigaud: « C’est injuste, mais je suis le plus grand »).

    Nous voilà donc en très respectable compagnie pour effectuer une visite (purement virtuelle, je vous rassure) de cet établissement qu’on nomme communément un bordel. Mais comme je vous sais pudique de nature, donc réticents, je vous suggère de vous attarder pour l’instant encore dans l’entrée et d’écouter d’abord à quoi ressemble ce à quoi Rubinstein a fait allusion :

    Il s’agit du Concerto pour piano et orchestre N° 2 en sol mineur, op. 22 de Camille Saint-Saëns, dont le mythique Artur Rubinstein justement interprète ici l’Andante sostenuto, accompagné par le London Symphony Orchestra sous la direction d’André Prévin :

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le bannissement du jardin d’Eden est la toute première sanction de l’histoire de l’humanité, infligée aux premiers êtres humains, Adam et Eve, pour leur désobéissance - une punition divine pour le péché originel.

    B comme Bannissement

    Adam et Eve chasses du paradis, peinture d’Ottavio Vannini (17e siècle)

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Certaines personnes prétendent que le terme avion, utilisé en 1875 par Clément Ader pour désigner sa série d'appareils volants, est un acronyme forgé par ce dernier et signifiant « Appareil Volant Imitant l'Oiseau Naturel ». C’est bien trouvé, mais aucune source fiable ne confirme cette affirmation. Et selon une hypothèse beaucoup plus réaliste, le nom semble tout simplement inspiré du mot latin avis (oiseau).

    A comme Avion

    Photo kilmann

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Des assassinats, il y en a des centaines qui sont commis tous les jours sur les scènes d’opéra du monde entier, de préférence dans le tableau « pathétique » quasiment obligatoire de chaque œuvre. Pour pimenter l’histoire un tant soit peu et pour assouvir les phantasmes secrets du spectateur mélomane, amateur de sensations fortes, on y tue, trucide, bousille, flingue, décapite et zigouille à profusion, avec une cruauté (car comme disait Pascal, il y de la cruauté à tuer un homme) sans pareil, (excepté celle de l’opéra suivant, encore plus insensée), pour les motifs les plus variés, que ce soit par amour, jalousie, envie, cupidité, intérêt, vengeance, racisme,  fanatisme, homophobie ou encore pour des raisons politiques.

    A comme Assassinat

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • On nomme « accident », ou « signe accidentel » en musique les dièse, bémol et bécarre, parce que ces signes, placés devant les notes, les altèrent momentanément en les haussant ou en les abaissant d’un demi-ton. Ainsi, le dièse et le double dièse marquent l’élévation, le bémol  et le double bémol, l’abaissement.

    A comme Accident

     

    Or, dans l’univers de la musique, comme partout ailleurs, il y a fatalement d’autres accidents, je veux parler d’évènements qui, dans le meilleur cas, peuvent paraître comiquo-tragiques et éventuellement même faire sourire le témoin ou le lecteur. Des accidents aussi qui, dans d’autres cas, ont provoqué une interruption temporaire d’activité, bénéfique à la réflexion et à la création, ou encore, et aussi étonnant que cela puisse paraître, qui sont devenu source d’inspiration. Et puis il y a les accidents qui se sont avérés douloureux, aux conséquences dramatiques, que ce soit par une réorientation forcée vers une autre activité, la cessation brutale et irrémédiable d’une carrière prometteuse ou confirmée, voire la disparition brutale d’un artiste ou d’un compositeur, et dont l’absence irrévocable crée une béance tout aussi profonde parmi ses proches que dans les salles de spectacle.

     

    A comme Accident

    Photo kilmann

     

    Lire la suite...


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique